Sany0033
Dans la rubrique Karl vous conseille,

 Chefs d’entreprise, Commerçants, Artisans n’ayez pas peur de commander des volumes d’impressions qui peuvent vous paraître excessifs aux premiers abords.
Le fait d’acheter 5000 cartes de visites ou 2000 flyers n’a rien d’un geste anti-écologique ! 
Il est un temps où il faut raisonner économiquement…

parlant : Prenons l’exemple d’une société dont l’activité
commerciale suscite des changements réguliers de vendeurs sur le
terrain. Sous prétexte, qu’il n’est pas certain que ceux-ci restent en
place pour une longue période, vous auriez le réflexe d’acheter de toutes petites quantités de cartes,
et renouvèleriez votre commande à chaque rupture. Le prix parait certes
peu important, mais il sera finalement assez redondant et ce qui
semblait être une bonne solution pour ne pas gaspiller, se transforme en  un coût exorbitant,
qui de plus, est un frein au bon développement de votre business ! Un
commercial limité dans la distribution de ses cartes de visite (parce
que ça coute cher !) sera définitivement moins présent dans l’esprit de
votre clientèle que celui qui aura tout loisir d’en distribuer comme
bon lui-semble. Une entreprise qui communique en puissance attire
beaucoup plus l’attention.

J’ai rencontré ce matin une chef d’entreprise à la tête d’une équipe
de 8 commerciaux. Certains travaillent au service de cette entreprise
depuis de nombreuses années mais ils semblent que les conditions
d’entrées dans cette activité soit beaucoup plus compliquées pour les «
petits nouveaux ». Le réflexe de ma cliente était donc, jusqu’à
aujourd’hui, de ne commander pour ceux-ci, seulement 50 cartes de visites au prix de
16€ HT et de réitérer chaque mois. Le calcul  est tout ce qu’il y a de
plus simple : à sa troisième commande, elle aura fourni à son
commercial 150 cartes de visites qui lui auront coûtées 48€ HT. Pour
1,50€ supplémentaire, soit 49,50€ HT, il pourra désormais distribuer à
outrance 1000 cartes de visites !

Durant 3 mois, l’investissement
pécunier reste inchangé, par contre je vous laisse imaginer la
différence d’impact suite à la distribution massive de ses cartes (dont Laurent nous a expliqué les mérites ici) pour
le commercial mais aussi et surtout pour l’entreprise…